29 mars 2020

Le vrai temple…

« C'est à toi, Seigneur, qu'appartiennent la grandeur, la puissance, la splendeur, l'éclat et la majesté ! Oui, dans les cieux et sur la terre, tout t'appartient, Seigneur, car tu es le roi, le souverain maître de tous les êtres. » 1 Chroniques 29.11

Il est possible que vous reconnaissiez ce verset comme étant la source d’inspiration de la doxologie qui est l’apothéose du « Notre Père ». En Matthieu 6, Jésus instruit ses disciples, et par réciprocité nous-mêmes, sur la manière de prier. Quelle déclaration de la part de David ! Ces versets nous montrent le niveau de la révélation dans le cœur de David : il est capable de déclarer « la grandeur, la puissance, la splendeur, l'éclat et la majesté » de notre Dieu et d’affirmer que tout lui appartient et lui revient.

Sommes-nous capables de faire cette même déclaration ? Avons-nous la même attitude de cœur ? Pouvons-nous Lui dire que tous nos actes, toutes nos pensées, tous les biens que nous possédons sur cette terre, nos efforts, absolument tout ce que nous avons lui appartient ? Tout pour Celui qui peut tout.

David était loin d’être parfait, il a fait des erreurs (certaines même monumentales) mais il s’est humilié devant le Dieu très Saint (Psaume 51) et il a déposé sa vie en sacrifice vivant (Psaume 27).

Le verset cité en introduction, de 1 Chroniques, se situe dans le contexte des offrandes des louanges chantées dans le temple. Plusieurs ont fait l’erreur de comparer le temple de l’Ancien Testament à nos bâtiments d’églises d’aujourd’hui. Nous avons besoin de montrer que l’Eglise n’est pas un bâtiment, et cela prend tout son sens à la vue de la période si particulière que nous vivons.

C’est nous qui sommes le temple de Dieu. En acceptant Jésus-Christ dans nos vies, nous l’invitons à habiter en nous et notre corps physique devient la demeure de Dieu : « Ne savez-vous pas que vous êtes le sanctuaire de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous ? »1 Corinthiens 3.16.

Dans ce contexte et stimulés par la comparaison du temple avec notre corps, nous devons prendre soin de la demeure de Dieu : prendre soin de notre corps physique. Veiller à ce que notre corps reste saint : exempt du péché et de taches. Comme David, notre temple est aussi le lieu où la louange et l’adoration retentissent. Tout cela pour que le monde voie en nous « la grandeur, la puissance, la splendeur, l'éclat et la majesté » de DIEU LUI-MEME.

Philip Alcock